Skip to content

Histoire de la mutuelle santé en France

En France, la sécurité sociale ou l‘assurance maladie est la seule assurance santé obligatoire. La complémentaire santé ou la mutuelle santé vient donc compléter l’acquittement de la sécurité sociale. Contrairement à la sécu, se souscrire à une mutuelle santé n’est pas obligatoire et optionnel. En France comme dans d’autres pays, il existe de nombreux éléments principaux à connaitre lors d’une mutuelle santé.

Avec l’arrivée d’internet, l’utilisation de comparateur assurance santé est devenu indispensable pour comparer les prix et les garanties.

Les régimes obligatoires

Il existe plusieurs régimes obligatoires qui varient en fonction de la profession d’un particulier dans une société : la sécurité sociale destinée pour les travailleurs salariés, la MSA destinée pour les salariés agricoles, la sécurité sociale étudiante, le RSI destiné pour les TNS, la sécurité sociale militaire…

Principe de l’assurance maladie

Connu comme étant une branche santé de la sécurité sociale, l’assurance maladie est chargée de couvrir toutes les dépenses concernant la santé et les pertes de revenus consécutifs dues à un accident ou une maladie. Elle concerne également les coûts et les frais de soins de la mutuelle santé.

De ce fait, l’assurance maladie est un régime de complémentaire santé obligatoire qui est financé par les cotisations des employeurs ainsi que les assurés eux-mêmes. L’assurance maladie est répartie entre les personnes sinistrées et sa gestion varie selon la technique de la répartition de la masse des cotisations.

Le statut professionnel et le régime d’assurance maladie

L’ensemble, ou la plupart, des assurés est garanti pour l’acquittement de ses frais de complémentaire santé par un régime spécifique dont ils sont obligés. Cela varie selon son statut professionnel dans la société.

Pour les assimilés et les salariés, il existe la sécurité sociale définie comme étant un régime autonome, spécial et général. À part cela, il existe la MSA qui est destinée pour les salariés agricoles. En outre, pour les exploitants agricoles, ils ont le choix entre l’ATEXA, concernant les maladies professionnelles et les accidents du travail, ou l’AMEXA concernant les maladies et les accidents de la vie privée. Toutefois, les exploitants agricoles peuvent opter pour l’AAEXA.

Il faut noter que les 3 principaux régimes, la MSA, le RSI et le régime général, sont regroupées dans l’UNCAM ou Union Nationale des Caisses d’Assurance Maladie.